Parce que ce n'est pas sans risques

Publié le par Myrtille Maréchal

et oui, même si les médecins ne nous en avaient pas parlé, nous avons appris par nous même, et avons eu confirmation hier par la radiologue, maintenant les risques ne sont pas élévés, mais ils sont là ...

Alors espérons que Clément n'en fasse pas partie.

mais pour votre information voila les effets sur le long terme des la chimiothérapie et de la radiothérapie

"Malheureusement, les survivants au cancer risquent davantage d’être atteints d’un cancer secondaire. Les personnes dont le risque est le plus élevé ont reçu une chimiothérapie ainsi qu’une radiothérapie.

Un cancer secondaire peut apparaître n’importe quand après une chimiothérapie, parfois 15 ans ou plus à la suite du traitement. Les types de cancer secondaire les plus courants après une chimiothérapie sont la leucémie aiguë – le plus fréquent – le lymphome non hodgkinien, le cancer de la vessie et le sarcome.

Les cancers secondaires qui apparaissent le plus souvent après une radiothérapie sont le sarcome des os et des tissus, la leucémie aiguë myéloblastique et certaines tumeurs au sein ou à la vessie par exemple. Bien qu’un cancer secondaire puisse se développer quelques années après une radiothérapie, la plupart ne le font que de 10 à 20 ans, ou plus, après l’exposition à la radiation"

http://www.cancer.ca



pour la radiothérapie, le risque chez Clément sont la perte (entière ou une partie) de la fonction rénale (gauche) et peut être une baisse de croissance des 2-3 vertèbres qui se trouvent derrière la zone à irradier, il aura peut etre 2-3 CM de moins à la fin de sa croissance que ce qu'il était prévu génétiquement ;)

le risque de cancer secondaire est faible car il n'y a pas vraiment d'autre organes qui pourraient être atteint par les rayons.

Parce que ce n'est pas sans risques
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article